Nutritionptilara 

Brin de romarin

RCUH, maladie de Crohn,

Offrez des vacances à votre côlon

avec la méthode ptilara.

Abonne-toi à la newsletter ptilara

Merci !

manger juste

Brin de romarin
 

Dans des cas de graves rectocolites hémorragiques ou des maladies de Crohn en pleine poussée, "manger sain" ne veut rien dire. Une belle tomate bio et régionale cause tout de même des dégâts. Comment s'alimenter lorsque tout semble déclencher des diarrhées sanglantes ? Ptilara Nutrition est le résultat d'un ethnographie de terrain sur plusieurs malades affectés par ces poussées invivables.

 

L'alimentation ptilara est un peu à contre-courant et ne se range dans aucun panier. Elle n'est ni crudivore, ni vegan, ni paléo, ni cetogène. Elle n'incrimine pas le sucre ou une catégorie d'aliments en particulier. C'est une sorte de "nutrition empirique", soit uniquement basée sur les résultats de mes propres recherches de terrain. Elle prend en compte également la dimension psychologique du côlon au travers de séances de suggestion/hypnose qui travaillent sur des niveaux moins conscients, mais aussi au travers de reparamétrages attitudinels. Il s'agit d'une véritable ré-éducation du côlon.

 

pour qui?

Brin de romarin
 

Lara Duc, nutritionniste à Genève, nutrithérapeute, je pratique la thérapie nutritionnelle. Je suis aussi coach en nutrition en plus d'être nutritionniste à Genève.

 

Toute personne souffrant des affections suivantes et sur lesquelles la méthode ptilara a déjà donné des résultats (cf témoignages) : colite ulcéreuse, polyarthrite, spondylarthrite, douleurs articulaires et diverticulose.

Toute personne également "non diagnostiquée" souffrant d'une forme de côlon irritable et motivée pour apprendre à se décoder.

Toute personne souffrant de constipation globale ou distale (= selles coincées dans le rectum). 

 

qui sUIS-JE ?

Brin de romarin
 
Portrait_facebook_coupée.jpg

 

Aujourd'hui, une anthropologue médicale et nutritionniste, plus précisément une "nutrithérapeute". Mais à la base, une chercheuse académique financée par le FNS (Fond National Suisse), femme de terrain, se croyant aguerrie face à toutes éventuelles manifestation de maladie. Puis un jour, touchée de plein fouet par la RCUH de mon mari 6 mois après mon accouchement... Tout s'effondre. Rien ne fonctionne. Paniquée, je teste, fouille et cherche mille et une solutions nutrition pour lui éviter l'ablation du colon. 

 

Colon sauvé, polyarthrite disparue, mari retrouvé après 1 année d'essais, de fausses pistes et d'échecs. J'ai ensuite testé la méthode sur des client·e·s avec succès, même une cliente envoyée par mon propre médecin.

 

Ainsi, une nouvelle approche nutrition est née qui allie recherches de terrain et nutrition. Une sorte de "Nutrition empirique"...

Aujourd'hui Christophe peut remanger de tout sans conséquences. La nutrition ptilara est un peu restrictive mais uniquement passagère. Je remercie chaque jour le Ciel - ou appelez cela comme vous voudrez - de m'avoir mise sur cette voie.

tarifs

 

Brin de romarin